mardi 26 janvier 2010

Réaction? Action!

J'ai eu l'idée d'écrire ce billet suite à une mauvaise nouvelle apprise la semaine passée au travail. Ça faisait plusieurs mois que je comptais sur une ressource ayant une expertise spécifique pour répondre à une éventuelle demande, et lorsque ladite demande est arrivée, ladite ressource s'est désistée. Nous ne pourrons donc pas répondre à ladite demande?

Il n'en est pas question! Je refuse d'accepter ça. J'avais un peu de temps pour tenter de trouver quelqu'un d'autre, alors GO!

Je vous passe les détails de l'histoire, ce qui est est important dans cette histoire c'est de prendre conscience de la manière dont on devrait réagir dans ce genre de situation.

Au départ, pour plusieurs raisons, j'étais assez désemparée. Mais comme je n'aime pas me laisser abattre et passer trop de temps à ressasser mes émotions négatives, même si ces émotions étaient bel et bien présentes j'ai décidé de me retrousser les manches rapidement pour essayer de trouver une autre ressource qui pourrait combler le besoin de mon client.

J'ai rapidement pris action, et cet événement s'est vite transformé en un surplus de travail menant à plusieurs nouvelles opportunités. En fin de compte, j'ai réussi à trouver d'excellents candidats à présenter à mon client, et le fait de parler à plein de gens m'a permis également de prendre connaissance d'autres opportunités sur lesquelles je suis en mesure d'offrir nos services.

Attaboy!!! Là, je me ramasse dans une situation où j'ai plusieurs demandes à traiter, plusieurs bons candidats à évaluer, et je suis remplie d'enthousiasme face aux succès à venir.

Leçon tirée: la réaction à avoir suite à une tuile? L'ACTION, évidemment! Et vite, à part ça!

Questionnement à avoir: Pourquoi cet événement est survenu? Pourquoi la personne s'est désistée? Comment j'aurais pu savoir que ce risque était présent? Sur quelle partie de l'histoire ai-je le contrôle? Comment je peux m'améliorer là-dedans?

Et vous, posez-vous la question, êtes-vous en contrôle, êtes-vous en mesure d'agir, ou êtes-vous plutôt victime des événements?

Je crois personnellement qu'on est toujours en mesure de contrôler les événements. Et c'est tant mieux!!

8 commentaires:

  1. Super énergisant ce billet ! On ne peut pas toujours contrôler les événements, mais il est évidemment intéressant d'avoir un plan B au cas où... Bien souvent après coup on se rend compte qu'il n'y a rien qui arrive pour rien et que la tuile s'est transformée en opportunité ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Quel positivisme légendaire! J'ai déjà entendu quelque part «Chaque difficulté que tu vivras réussira à t'apprendre à y faire façe». Bravo Sonia.

    Au plaisir!

    RépondreSupprimer
  3. Oui, il y avait effectivement de l'énergie et du positivisme dans ce billet, je suis contente de voir que j'ai réussi à transmettre ça dans mon billet, c'était exactement le but!

    C'est ma façon d'aborder les choses dans toutes les sphères de ma vie!

    Merci beaucoup pour vos commentaires, votre énergie a un effet direct sur la mienne!

    RépondreSupprimer
  4. Je me souviens de cette journée là... :-) Finalement, c'était une belle journée :-)
    Pour ton billet précédent, impossible de faire un commentaire... Mais merci pour le gentil compliment :-)

    RépondreSupprimer
  5. Chaque difficulté est une occasion d'apprentissage et je remarque que tu as même réussi à les intégrer. Bravo!. Mais la qualité de ce billet va plus loin parce qu'il partage ces connaissances acquises et, en soi,cette bienveillents attention est tout en ton honneur
    Salutations!

    RépondreSupprimer
  6. Emmanuelle et Jean-Claude: Merci pour vos gentils commentaires!

    RépondreSupprimer
  7. VIOLENCES+VOL :

    Ceci est une tentative de gros scandale public bien gênant et qui limite étonnement les pressions qu'on peut subir, tant j'ai dû mal à trouver un avocat malgré mes efforts, afin de régler ce problème de non respect de mes droits les plus élémentaires, ce que je le conseille à chacun qui peut avoir des ennuis avec ce gros connard de sarkozy ou sa clique de clowns de flics minables des renseignements : je suis donc en train de régler un petit problème du genre détail avec cette grosse tache de si peu président de la république Française, en lui envoyant un avocat - difficile à trouver pour un simple citoyen mais on insiste - pour mises sous surveillance illégales, lynchage numérique inspiré de bonnes vieilles méthodes qui ne déplairaient pas au ku klux klan, lynchage qui n'a mobilisé personne sur le web ou dans la presse, actes de violence et pressions à mon égard et plagiat, par une grosse pétasse, vulgaire et ridicule et qui passe à la télé, ” comme si de rien n'était ”, de mes petits textes web.

    Quant a sarkozy, s'il n'aime pas le web, et s'il n'aime pas la rue qui sait, la preuve, très bien se défendre, qu'il la quitte !

    PS- Bien évidemment, s'il s'agit de calomnies, et qu'en plus on trouve désagréable de se faire insulter, il ne faut surtout pas hésiter à porter plainte en retour. BLOG ETC - nina

    RépondreSupprimer
  8. Excellent billet Sonia. Oh oui, votre message est clair et net !
    Il faut recevoir et digérer les difficultés mais rapidement passer à la recherche de solutions. Se dépasser quoi !
    Merci !
    paumier1 :)

    RépondreSupprimer